135 kmh sur autoroute

Suis-je flashé par un radar si je roule à 135 km/h sur autoroute ?

Pour mieux contrôler les excès de vitesse en circulation, des dispositifs appelés radars ont été érigés sur les routes et flashent l’automobiliste lorsqu’il excède les limites de vitesse prescrites.

Dès lors, tout automobiliste doit savoir à quelle vitesse conduire quand il est en circulation.

Cependant, voici une question que se posent plusieurs automobilistes : suis-je flashé par un radar si je roule à 135 km/h sur autoroute ?

Découvrez tout ce que vous devrez savoir sur la limitation de vitesse et le flash radar sur autoroute.

À quelle vitesse devrez-vous rouler pour ne pas être flashé ?

Flash radar

La limitation de vitesse dépend de votre localisation géographique. Elle varie selon que vous soyez en agglomération ou hors agglomération. Ainsi, lorsque vous êtes en agglomération, la vitesse requise par le Code de la route est de 50 km/h.

Cette vitesse peut être encore réduite jusqu’à 30 km/h lorsque vous roulez dans une zone sensible. Il peut s’agir d’une zone d’école ou d’une zone commerciale.

Sur les routes inter-états ou départementales, la vitesse est limitée à 80 km/h.

Sur les routes à chaussée séparée, la limitation de vitesse est moins corsée que pour les précédentes. Dans ces zones, la vitesse est limitée à 110 km/h avec la possibilité de voir les autorités la réduire jusqu’à 100 km/h voire 50 km/h en cas de besoin.

Lorsque vous vous trouvez sur une autoroute, vous pouvez rouler jusqu’à une vitesse de 130 km/h dans les conditions normales. Cependant, s’il pleut ou si vous êtes un jeune conducteur, vous êtes limité à une vitesse de 110 km/h.

En cas de non-maîtrise des différentes limitations de vitesse, il est bon de se référer aux panneaux de signalisation. Si vous excédez ces limites, vous ferez l’objet d’un flash radar.

Comment être sûr que vous avez été flashé par un radar ?

Lorsque vous êtes flashé par un radar, un procès-verbal est dressé et vous est ensuite adressé. C’est à la réception dudit PV que vous vous rendez compte que vous avez été flashé.

Au bout de combien de temps recevrez-vous un PV après un flash radar ?

Le temps de réception du procès-verbal dépend largement du radar qui vous a flashé. Si vous avez été flashé par un radar automatique, vous recevrez le PV cinq (05) jours après les faits ou au pire des cas, dans l’intervalle de dix (10) jours.

Lorsque c’est par un radar mobile que vous avez été flashé, ce délai peut aller jusqu’à plusieurs semaines. Il faut dans ce cas compter entre deux (02) à quatre (04) semaines au minimum.

LIRE  Maîtres Dehan & Schinazi, avocat en permis de conduire

En tout état de cause, vous devrez savoir qu’il n’y a aucun délai légal pour vous faire parvenir le PV après avoir été flashé. Parfois, le traitement peut nécessiter un peu plus de temps que prévu.

Toutefois, si vous ne recevez aucun avis de contravention après un an, vous pouvez vous tenir tranquille et ne plus y penser.

À quelle adresse est envoyé le PV après un flash radar ?

Lorsque vous avez été flashé par un radar et qu’un PV doit vous être adressé, il est directement envoyé à l’adresse mentionnée sur la carte grise de votre véhicule.

En effet, après réception des informations relatives à l’infraction par le Centre National de Traitement (CNT), il est procédé à l’identification du propriétaire du véhicule flashé ou du locataire de celui-ci dans le fichier national des véhicules et des loueurs.

Une fois l’identification faite, le procès-verbal est envoyé à l’adresse connue du propriétaire.

Pourquoi n’aviez-vous pas reçu d’avis après avoir été flashé ?

Il se peut que vous ne receviez pas d’avis de contravention alors que vous avez cru avoir été flashé par un radar. Cet état de choses arrive souvent.

En effet, vous ne recevez pas d’avis de contravention dans ce cas parce que soit :

  • vous n’avez pas pu être identifié, car la photo prise par le radar n’était pas claire ;
  • le flash ne visait pas votre véhicule ;
  • l’avis de contravention a été envoyé à une mauvaise adresse, car celle sur votre carte grise n’est pas à jour.

À quoi s’expose-t-on après avoir été flashé par un radar ?

Radar mobile

Un excès de vitesse est une violation du Code de la route. Lorsque l’excès de vitesse est constaté par un radar ou à la suite d’un contrôle routier, l’auteur de cette infraction s’expose à des amendes et risque de perdre des points sur son permis.

Quel est le montant de l’amende lorsqu’on a été flashé par un radar ?

Le montant des amendes dépend de l’excès. Ainsi :

  • Pour un excès de vitesse en dessous de 20 km/h avec limitation supérieure à 50 km/h, vous écopez d’une amende de 68 euros ;
  • Pour un excès de vitesse en dessous à 20 km/h avec limitation inférieure ou égale à 50 km/h, ou pour un excès de vitesse supérieur ou égal à 20 km/h, mais inférieure à 30 km/h, ou encore pour un excès de vitesse supérieure ou égale à 30 km/h, mais inférieure à 40 km/h, vous écopez d’une amende de 135 euros. Vous faites l’objet de la même sanction lorsque vous faites un excès de vitesse supérieur ou égal à 40 km/h, mais inférieur à 50 km/h.
  • Pour les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h, vous recevez une amende de 200 €.

Par ailleurs, en plus de ces différentes amendes, des retraits de points peuvent également se faire.

Combien de points sont retirés après un flash radar ?

Le nombre de points qui vous seront retirés varie en fonction de la classe des infractions ou des excès commis.

Pour un excès de vitesse considéré comme une contravention de la classe 3, un point vous sera retiré en plus de l’amende de 68 euros.

Lorsque vous êtes auteur d’une contravention de la classe 4, un retrait de 1, 2, 3 ou 4 points vient à l’appui des 135 euros d’amende qui vous est infligée.

Si l’excès est supérieur à 50 km/h, il s’agit d’une contravention de classe 5 et en plus de l’amende, il vous est retiré 6 points sur votre permis de conduire.

Notre Conseil : Nous vous recommandons d’utiliser le simulateur de Hello Avocat pour connaître le nombre de points qui vous seront retirés après la commission de chaque infraction.

LIRE  Comment contester une amende pour stationnement gênant ou très gênant ?

Dans quel délai faut-il payer le montant de l’amende ?

L’avis de contravention qui vous a été notifié mentionne le montant de l’amende et le délai dans lequel vous devrez payer ledit montant.

En principe, vous avez 45 jours à compter de la date de la notification de l’avis pour payer votre amende. Passé ce délai, l’amende est systématiquement majorée et vous serez invité à payer :

  • 180 euros au lieu de 68 euros ;
  • 375 euros au lieu de 135 euros et ;
  • 450 euros au lieu de 200 euros.

Comment éviter le flash radar ?

Pour éviter le flash radar, les automobilistes ne disposent que d’une seule alternative : ne pas faire de l’excès de vitesse lorsqu’ils sont en circulation.

En effet, ne pas faire d’excès de vitesse ne signifie pas forcément de rouler très lentement. Il faut simplement respecter les limitations de vitesse qui, dans certaines zones, sont moins exigeantes et permettent aux automobilistes d’aller un peu plus vite.

En dehors de l’obligation de respecter les panneaux de limitation de vitesse, toutes les autres manœuvres pour échapper au flash radar sont illégales.

Par ailleurs, vous avez également la possibilité de faire recours contre l’avis de contravention et contester l’infraction et donc l’amende à laquelle vous avez été condamné.

Peut-on contester une infraction après un flash radar ?

Radar au bord de la voie

Il est en effet possible de contester une infraction après un flash radar. Il est toujours annexé à l’avis de contravention qui vous notifie que vous avez commis une infraction, un formulaire de requête vous permettant de contester l’infraction.

Devrez-vous faire un dépôt de consignation avant de contester une infraction ?

En principe, pour contester une infraction, il n’est pas toujours nécessaire de faire un dépôt de consignation. Mais dans le cas d’une infraction d’excès de vitesse, la consignation est requise.

Vous êtes alors invité à consigner le montant de l’amende à laquelle vous avez été condamné avant de contester l’infraction.

Lorsqu’on parle de consignation d’amende, cela ne veut pas dire que vous reconnaissez avoir commis l’infraction qui vous est reprochée. Il s’agit simplement d’une formalité à remplir.

D’ailleurs, lorsque votre procédure de contestation prospère, vous pouvez demander à rentrer en possession des fonds consignés.

Où contester une infraction après un flash radar ?

Toute contestation d’infraction est déposée à l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI). La demande peut se faire soit en ligne soit  par courrier. Dans l’un ou l’autre cas, la procédure est toute simple.

Comment contester une infraction après un flash radar ?

Si vous choisissez de contester une infraction en ligne directement sur le site web de l’ANTAI, vous devez d’abord accéder à l’interface de l’ANTAI.

Une fois à cette adresse, cliquez sur « désignation ou contestation », ensuite sur « désigner ou contester en ligne » et vous serez redirigé vers une page qui vous demandera de remplir un formulaire.

Pour remplir ce formulaire, vous devez fournir :

  • le numéro à 10 chiffres de l’avis de contravention ou des références à 12 chiffres de l’amende majorée selon le cas ;
  • votre identité (nom de famille ou raison sociale s’il s’agit d’une société) ;
  • la date de l’avis de contravention ;
  • votre numéro d’immatriculation s’il figure sur l’avis de contraventions.

Lorsque la demande est transmise, vous recevrez par mail une confirmation. N’oubliez pas de scanner les pièces justificatives à envoyer au cours de la demande.

Si cette procédure ne vous rassure pas, vous n’avez qu’à contester par courrier.

Pour contester une infraction par courrier, vous devez remplir le formulaire de requête que vous avez reçu au même moment que l’avis de contravention, que vous enverrez, lettre à l’appui, à l’adresse indiquée sur l’avis de contraventions avec accusé de réception.

LIRE  25 % des flashs ne donnent aucun PV

Le tout doit être envoyé par courrier recommandé avec accusé de réception.

Pour vous rendre simple la tâche, ce guide sur la contestation d’un PV radar automatique vous sera très utile.

Attention : Toute contestation doit se faire dans le délai de quarante-cinq (45) jours à compter de la date de l’émission de l’avis de contravention.

Quels sont les arguments à avancer pour contester une infraction ?

Pour voir votre contestation aboutir, il faut qu’elle soit motivée. Ainsi, vous devrez trouver des arguments pour soutenir votre demande.

À ce titre, vous pouvez donc faire état de ce qu’au moment de la commission de l’infraction, vous n’étiez pas au volant de votre voiture soit parce qu’elle vous a été volée ou parce que vous l’aviez louée ou que vous l’aviez prêtée.

Vous pouvez également contester une infraction si vous n’aviez pas reçu l’avis de contravention alors que le montant de l’amende a été majoré.

Comment suivre sa demande de contestation d’infraction ?

Lorsque vous contestez une infraction, vous devrez suivre au quotidien l’état d’avancement de la demande. Cette veille vous permet de savoir où en est votre demande et quel a été le sort qui lui a été réservé.

Vous pouvez donc suivre votre demande en ligne en vous rendant sur la page d’accueil de l’ANTAI. Une fois à cette adresse, cliquez sur « dossier d’infraction », puis sur « consulter mon dossier d’infraction » et renseignez les informations qui vous seront demandées pour avoir de nouvelles informations sur votre dossier.

À défaut sollicitez les services d’un professionnel.

Où trouver un professionnel du droit routier pour suivre mon dossier ?

Professionnel du droit routier

Il est possible que vous ne soyez pas en mesure de suivre comme il se doit votre dossier. Parfois, certains automobilistes éprouvent le besoin de se faire assister dans la procédure.

Dans de pareils cas, trouver un avocat en droit routier serait une solution parfaite. Hello Avocat est aujourd’hui une innovation technologique dans le domaine du droit routier qui vous sera très utile.

En effet, Hello avocat est une application mobile disponible aussi bien pour les utilisateurs d’iPhone que pour les utilisateurs d’Android. L’application vous permet de trouver un conseil pour vous assister tout au long de la procédure et de suivre aisément votre dossier.

À quoi s’attendre après avoir contesté une infraction ?

Lorsque vous contestez une infraction, trois issues sont possibles. Soit votre procédure prospère et le dossier est classé sans suite par le procureur. Ce dernier peut également prononcer la relaxe pure et simple.

La procédure peut également échouer et dans ce cas, vous êtes reconnu coupable de la contravention.

Dans ce dernier cas, il n’est pas exclu que le montant de l’amende soit plus élevé que celui de l’amende forfaitaire.

Veillez donc à avoir des arguments solides avant de contester une infraction.

Notez ce post
Restez informés de l'actualité en droit routier, ne restez plus dupés par des procédures irrégulières.
Et recevez notre contenu dans votre boîte e-mail

S'INSCRIRE 
Vos informations ne seront jamais partagées
Articles qui pourraient vous intéresser
25 % des flashs ne donnent aucun PV
25 % des flashs ne donnent aucun PV

Saviez-vous qu’en 2017, un flash sur 4 n’avait donné aucun PV ? Hello Avocat vous explique pourquoi. Un taux de perte En savoir plus

Contestation de PV : quelles sont les réponses que vous pouvez recevoir ?
Contestation de PV : quelles sont les réponses que vous pouvez recevoir ?

Vous avez reçu un avis de contravention contre laquelle vous avez fait une contestation. Mais connaissez-vous les différentes réponses probables En savoir plus

Pas de commentaires

Ecrire un commentaire

Scannez l'image pour télécharger l'application Hello Avocat

ou cliquez ici
close-link
Restez informés de l'actualité en droit routier, ne restez plus dupés par des procédures irrégulières.
Et recevez notre contenu dans votre boîte e-mail

S'INSCRIRE 
Vos informations ne seront jamais partagées
close-link
Ouvrir le chat
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋🏻 ,

Comment pouvons-nous vous aider ?