cabinet-avocat-permis-conduire-probatoire-help-avocat

Une nouvelle méthode officielle pour raccourcir la période probatoire du permis

Date FLA,

Au milieu de l’été 2018, la Sécurité routière a officiellement annoncé la possibilité pour les titulaires d’un premier permis de conduire A1, A2, B1 ou B de réduire le délai probatoire de 3 ans à 2 ans, et même de 2 ans à 1 année pour les conducteurs ayant suivi un cursus de conduite accompagnée. Synthèse signée Hello Avocat.

 

La méthode : suivre une formation sur la base du volontariat

Le mode opératoire est explicité par un communiqué de presse publié le 23 aout 2018 sur le site officiel de la Sécurité routière, et toujours consultable en ligne. En résumé, il suffit de se porter volontaire pour une journée de formation collective d’une durée de 7 heures, formation effectuée entre le 6ème et le 12ème mois suivant l’obtention d’un des 4 permis de conduire cités en introduction.

 

Attention : tous les jeunes conducteurs ne peuvent candidater pour cette formation ! Ne seront en effet qu’acceptés les jeunes n’ayant commis aucune infraction durant leurs 6 premiers mois de conduite.

 

Au terme de cette journée de stage organisée uniquement dans les écoles de conduite agréées, les conducteurs novices verront leur période probatoire réduite :

  • soit de 3 à 2 ans (voir Cas n°1 ci-après)
  • soit de 2 à 1 an (voir Cas n°2 ci-après)

 

Cas n°1 : raccourcir sa période probatoire après avoir obtenu le permis en conduite traditionnelle

cabinet-avocat-permis-conduire-probatoire-help-avocat

Cas n°2 : raccourcir sa période probatoire après avoir obtenu le permis en conduite accompagnée

cabinet-avocat-permis-conduire-probatoire-help-avocat




Date FLA,